Skip to content.

Boost Industrie et Services

Sections
Personal tools
You are here: Home » Projets » Aéronautique » Projets » Aéronautique » L'enjeu

L'enjeu

"....J'ai des clients en panne d'outils informatiques et chacun développe sa propre plate-forme, je l'avoue,  j'aimerais tant que tout le monde ait le même outil !!!!" 

A.D - PDG d'une PME de mécanique en Picardie (fournisseur de rang 1 aero, auto, ...)


Développer des solutions spécifiques concurrentes et exclusives extrêmement coûteuses pour une filière constituerait un véritable handicap concurrentiel ainsi qu'un frein à la compétitivité des PME, généralement intersectorielles.

  Entreprise numérique 


Nouveau mode de conception des produits ou changement d'organisation de la chaîne de production, le succès des grands programmes industriels ( auto, aero, TP ...), ne doit rien au hasard. Les exigences des marchés et la compétition accrue poussent les entreprises manufacturières à imaginer des méthodes de travail pour réduire les coûts et les délais de développement de produits de plus en plus personnalisés. Et, souvent, à installer de nouveaux outils. Dans le secteur de l'aérospatiale et de la défense, pour améliorer la compétitivité de leur chaîne logistique, tous les principaux industriels  (Airbus, Boeing, Dassault, Snecma, Thalès, etc.) mettent en oeuvre des modes de travail numériques avec leurs fournisseurs. Mais ces démarches étant menées de manière indépendante, l'hétérogénéité des solutions adoptées risque d'empêcher l'intégration simple et complète des chaînes logistiques du rang 1 au rang n.

Développer des solutions spécifiques concurrentes et exclusives extrêmement coûteuses pour une filière constituerait un véritable handicap concurrentiel. Alors que l'adoption de standards sectoriels pour l'ensemble des filières industrielles favoriserait le développement de la compétitivité des PME, généralement intersectorielles. Et donc la richesse de nombreux territoires.

Les sous-traitants et équipementiers de rang 1 fournissent des efforts permanents pour utiliser les nouveaux outils transactionnels et, ainsi, respecter et tenir les standards de coûts, de qualité, de délais et de réactivité imposés par leurs donneurs d'ordres. Mais les PME-PMI peinent à suivre le mouvement. Pourtant, pour ces petites entreprises, l'enjeu majeur consiste à s'inscrire dans ces chaînes de valeur collectives verticales ­ entre donneurs d'ordres et sous-traitants ­ ou horizontales ­ en partenariat ou en cotraitance pour une offre élargie, plus riche, modulaire et complémentaire. Les entreprises qui n'auront pas adapté leur organisation à ces nouveaux modes de travail seront, de facto, exclues de ces programmes, condamnées à terme, incapables, par exemple, de recevoir des commandes de leurs clients, quel que soit par ailleurs leur savoir-faire..


Last modified 2006-10-10 06:42 AM
« November 2017 »
Su Mo Tu We Th Fr Sa
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
 
 

Powered by Plone

This site conforms to the following standards: